Quel que soit son âge, un enfant, un adolescent, est à même de comprendre la maladie d’un de ses parents, si ces derniers ont pris le temps de la lui expliquer et d’en discuter avec lui. La question à se poser est plutôt celle de savoir ce qui peut faire peur à l’enfant dans sa compréhension de la maladie, ce qui l’inquiète, car ce qui apparaît comme incompréhension vient le plus souvent masquer une angoisse, une colère, qui amènent à nier la réalité. Dans ces cas-là, il peut être utile d’aider l’enfant à exprimer ses peurs, en orientant la discussion sur ce sujet précis, en rencontrant avec lui un psychiatre ou psychologue, voir ensemble le neurologue traitant qui peut aussi répondre à certaines questions.