Sont concernés par cette question les nombreux malades qui ont un traitement injectable, c’est-à-dire immunomodulateur par Interféron ou par Acétate de Glatiramère. Ils ne peuvent pas jeter leurs seringues et leurs aiguilles dans une poubelle normale : de petits conteneurs leur sont fournis lors de la première injection.

Lorsque le conteneur est plein, la difficulté est de s’en débarrasser : les pharmaciens, pour qui le service est payant ne les reprennent que rarement.

Si vous habitez dans les Vosges, en Moselle ou dans la CUGN, il existe peut-être à proximité de votre domicile, des bornes où ses conteneurs peuvent être déposés.

Pour toute la Lorraine et en Haute-Marne, il vous faut soit les rapporter à votre neurologue, soit les donner à un membre du réseau lorsque vous êtes amené à les rencontrer.

Pour en obtenir un nouveau conteneur, les patients ont la possibilité, soit de téléphoner au laboratoire pharmaceutique produisant le médicament (numéro vert) qui leur en renvoi, soit d’en obtenir un vide lorsqu’il existe à proximité de leur domicile une déchetterie qui recycle les DASRI, soit d’en demander à leur neurologue qui en a généralement quelque uns d’avance.