En France, le malade est libre de choisir son médecin. Il peut également en changer quand il le souhaite.